O'zons

L’édito o’zé de Karima Mendès

Crise ou pas crise ?



Pas crise selon Christine Lagarde, mini-crise selon Nicolas Sarkozy. Que faire pour endiguer le fléau ? Notre super président à trouvé la solution, tout réguler. J’ai l’impression d’entendre un discours communiste, alors que ce même président a fait des cadeaux mirobolants à ses amis riches. Mais notre omni président à changé, hors de question de laisser nos banques se vider, le Zorro des petites gens est de retour, que fait-il ? Rien, il attend, il organise des réunions soporifiques, fait des discours alambiqués, agite les bras. En somme, il brasse du vent et trouve des formules pour nous endormir. A-t-il sorti son argent de la banque ? Remarquez, il serait capable de le mettre sous les matelas de l’Élysée, et de compter ses billets tous les jours, tel l’oncle Picsou. Allez, arrêtons de le critiquer, il nous a trouvé une arme de persuasion. Cette arme est capable de remplir votre compte en banque en trois secondes.

Qu’elle est cette arme magique ? Vous l’aurez deviné, c’est sa femme. Elle est belle la Carla, complètement liftée, mielleuse, enjôleuse. Tout les plateaux télé l’invitent, promo oblige, vous comprenez, il faut bien meubler, le peuple crève de faim, une chanson de Carla, ça vous remplit le ventre. C’est bien connu, qui dort dîne. Pour terminer, une bouffée d’oxygène : Siné Hebdo a fait la nique à Charlie ; l’anar du 20ème contre le socio-libéral de Saint-Germain-des-Prés. Siné Hebdo en tête de ventes devant Charlie. Val voulait assassiner Siné, c’était mal connaitre le vieux. C’est dans les vieilles marmites qu’on fait la meilleure soupe. Abonnez-vous a Siné Hebdo, ça déménage et puis, au moins, l’anar aura de quoi payer ses journaleux. Bon vent à Siné Hebdo.