O'zons

Hollande survole la merde



Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Vous êtes pas jouasses ? Comment ? Parle plus fort, j’entends pas à cause du dernier concert de Judas Priest. Aaaaah ok ! Ça va faire un an qu’O’zons propose le même article et j’avais dit que c’était le dernier. Bon, comment dire sans être insultant ? Alors d’une, je fais ce que je veux et puis de deux, il n’y a pas eu d’évolution fulgurante depuis un an. Hollande est toujours président, tout mou et incompétent que je sache ? Bon, maintenant ceci étant clarifié, silence quand je parle ou c’est ma main dans ta gueule.

La réalité c’est qu’à force de le voir se faire insulter par tout le monde, il finit par attendrir, un peu comme un petit cochon d’inde persécuté par un chat sadique et cruel (oui ça veut dire la même chose, mais j’écris ce que je veux). C’est-y pas mignon quand il plante son petit arbre à l’Élysée avec son sourire un brin niais ? Et puis franchement, il a pas la classe quand il regarde le ciel pris dans un élan quasi mystique, lorsque la Fraaaaance est attaquée ? On en arriverait presque à se réjouir quand ça arrive, tant on avait oublié que la république avait un président. Pendant un moment on aurait même cru qu’on avait raté 2017 et l’élection de Manuel Valls. Il est sur tous les fronts Manolo Manolette, il en peut plus, il transpire de tant d’efforts pour se faire remarquer. Mais revenons à nos cochons d’inde.

Pour contrer les terroristes, Hollande sort son arsenal : La loi sur le renseignement. Elle est votée (le conseil constitutionnel pourrait encore s’y opposer) et fait polémique. Elle résume bien la méthode Hollande, une idée géniale pour dix idées à la con (à ce rythme-là on aura peut-être trois bonnes idées d’ici 2017, mais vu mon niveau en maths, je me trompe probablement dans le calcul.) La loi renseignement facilite surtout les écoutes téléphoniques et la surveillance internet. Passons sur l’aspect vie privée, je préfère qu’on écoute mon téléphone, plutôt que de mourir tué par un fanatique, personnellement. Mais bon, chacun son truc, qui suis-je pour juger ? Le vrai problème c’est l’inutilité complète de cette loi débile. Tous les récents attentats ont révélé que les coupables étaient connus et surveillés et se lâchaient tranquillement sur Twitter, donc le problème à régler c’est plutôt les effectifs des services secrets et leur capacité d’action que les écoutes, mais n’ayant pas fait l’ENA, je ne suis pas habilité à me prononcer. Parallèlement, un député PS partant probablement d’une bonne intention, teinté de bons sentiments de gauche humaniste, nous propose, la fleur au fusil, des mesures de réinsertion pour les candidats au djihad en Syrie. Autant, cela va de soi qu’une grosse part de prévention à son rôle à jouer, autant je vois mal les psychopathes de DAESH se réinsérer, mais pourquoi pas... Sinon, heureusement que Charles Manson n’est pas français.

Le vrai problème c’est de retirer les subventions des associations de quartier qui jouaient ce rôle, et d’abandonner les jeunes de cité au tutorat des salafistes, mais chut, il ne faut pas le dire.

Pour l’économie, c’est moins concret, depuis 2012 on entend beaucoup parler de la prochaine baisse du chômage, ça fait un peu penser au livre des révélations, avec le retour de Jésus pour contrer l’antéchrist. Même si un petit doute subsiste, on ne sait jamais, cela va peut-être arriver, ayons foi mes frères. Pour faire oublier ça , Hollande se voit pousser des ailes en jouant les sauveurs de la Grèce. Concrètement, la prise d’otages , euh non, pardon, la négociation entraînera une nouvelle vague de rigueur, les grecs seront certainement ravis de pouvoir prouver leur générosité légendaire.

À droite rien de nouveau, (non, le changement de nom ne compte pas, au bout de trois modifications du mot de passe le compte est bloqué). Les affaires, les guerres, la famine, la mort, la routine. Mais ne craignez rien braves gens, le messie est de retour, touché par la grâce, doté de pouvoirs extraordinaires et miraculeux, il rend la vue aux électeurs de droite aveugles, marche sur l’eau, (selon un témoignage de Nadine Morano), multiplie les pains dans la gueule d’Alain Jupette, transforme le Perrier en champagne et ressuscite Liliane Bettencourt : Saint Sarko (priez pour nous).

Bref, comme je disais au début de cette chronique inutile et stérile et même pas drôle, (oui, je m’auto flagelle si je veux !) pas d’évolution fulgurante, le PS fait n’importe quoi, l’UMP critique oubliant qu’ils n’ont pas vraiment fait mieux au pouvoir. Le Front de Gauche gueule et dégueule et le Front National se marre.

mercredi 8 août 2018