O'zons

Les brèves satiriques de janvier



SÉVICE PUBLIC

C’est désormais effectif, alors même qu’au moment de la rédaction de cette brève, on attend l’approbation du sénat, la loi sur l’audiovisuel public avance à grands pas. Comme on le sait, pour remercier son pote Martin (Bouygues, patron de TF1) de l’avoir fait élire, Sarko, par l’intermédiaire de l’hara-kiri suggéré à De Carolis, a supprimé la pub sur France-télés. Ouf, Ça Se Discute, Louis La Brocante et Plus Belle La Vie restent à l’antenne, la culture est sauve, mais les conséquences collatérales vont bientôt se faire sentir. Grâce aux cadeaux prévus aux députés du centre, anciens amis de Bayrou (aux traîtres, quoi), la loi passera probablement dans sa totalité. Le résultat sera très bénéfique : à nous, qui allons payer plus cher la redevance ; au surplus salarial, qui va pointer à l’ANPE, pardon, à Pôle-Emploi ; à TF1, qui aura plus de recettes pub et bien-sûr à Sarkoléon, qui pourra nommer qui il veut à la tête de SA télé. Pas de quoi faire tout un raffut.

PAS DRÔLE

C’est évident, à moins d’être cynique comme les dirigeants d’Israël, il est impossible de faire une vanne sur le bain de sang qui a inondé la Bande de Gaza. Des Palestiniens, obligés de plonger dans la mer pour échapper à la pluie de roquettes qu’a envoyé l’État Juif, au nom de l’auto-défense contre le Hamas, des tirs « ciblés » qui ont déjà fait plus de 1500 morts n’ayant rien à voir avec le terrorisme, cela donne surtout envie de dégueuler, si l’on est un être humain normal. Non, on ne défendra pas ces connards du Hamas, prônant la haine anti Juifs, les attentats suicide dans les bus et envoyant aussi des roquettes à l’aveugle ; mais on blâmera Israël avec raison, qui semble préférer la guerre, contre l’avis d’une bonne partie de son peuple. C’est quand que la communauté internationale, leur imposera le retrait des territoires occupés, seule solution pour une issue au conflit ? En attendant ce jour béni dans le pays de Jésus, c’est la trêve, mais pour combien de temps ?

LA DEMOCRATIE SELON SARKO

Tout fier d’avoir amené une trêve de cinq minutes à Gaza, Speedy Sarkolez est déjà de retour chez nous, pour finir son assassinat en règle de la justice. Il a rapidement tiré cette feignasse de Rachida de son congé maternité (ça sert à rien, autant arrêter ces conneries), pour annoncer son projet révolutionnaire de supprimer les juges d’instruction. Franchement, à quoi ils servent ces cons là ? Des enfoirés de juges indépendants du pouvoir qui peuvent instruire des affaires de corruption au sein du gouvernement, n’importe quoi. Sérieusement, que le président de la république, ne détienne pas les media, l’administratif, l’exécutif et le judiciaire, ça nuit carrément à sa démocratie. Où va-t-on si Sarkozy n’est pas omnipotent ? Comment peut-il faire pour instaurer une saine dictature basée sur ses désirs sages et infiniment purs ? Non, c’est pas sérieux, merde ! Il faudrait aussi penser à interdire l’opposition, pour qu’on ait enfin une vraie république.

ANOTHER TEEN MOVIE

Apparemment, les ados français sont bien loin des films de lycée de John Hughes des années 80, et autres American Pie, plus récents. Non, chez nous, ils ont une conscience politique et préfèrent de loin se friter avec les keufs, pour défendre les emplois de leurs profs, que de perdre leur pucelage dans une tarte aux pommes ou d’aller au bal de promo en robe rose bonbon. Ça fait du bien une France qui résiste, allez-y, foutez la merde, même si c’est aussi dérisoire que de vouloir arrêter le Paris- Dakargentine en se mettant devant les 4x4.

EUROPÉENNES : LE NETTOYAGE DE PRINTEMPS

Comme nous en parlions dans le politiko’zons, Nicolas 1er a commencé l’année en chamboulant ses ministères. Tout le monde s’en doute, le grand ménage se fera en Juin, après les Européennes. C’est déjà officiel, Rachida Dati et Michel Barnier seront candidats et donc vivent leurs dernières heures au gouvernement fantôme de la Sarkozye. Des mauvaises langues ont soufflé que Rachida, au début réticente à ne pas continuer son carnage à la Justice, aurait quelque peu maculé sa culotte de merde devant l’autorité du nain hystérique présidentiel. C’est sûrement faux… Quand à Barnier, nous venons de découvrir qu’il était ministre de l’agriculture. On cherche encore ce qu’il y a fait. On sait surtout qu’il n’a rien proposé pour dépolluer les rivières de France, remplies de poissons aux pesticides.

OBAMANIA AIGUË

Oui, on le reconnait, malgré notre désir d’indépendance, nous aussi mouillons pour Barack. On l’a vu et revu en boucle, il a fait son serment et est enfin président. Les langues de pute ont chipoté pour une vague erreur dans le serment, ils feraient mieux de constater qu’il tient déjà ses promesses. Guantanamo est fermé, il s’est adressé au monde Arabe. On attend la suite, mais en voyant qu’il baisse déjà les salaires du gouvernement, c’est prometteur. Au risque de se faire brûler par des chrétiens intégristes en colère, on commence sérieusement à lui soupçonner des pouvoirs mystiques, et on s’attend très vite à le voir marcher sur l’eau, multiplier les pains et ressusciter les morts.

GAY PRIDE

On s’en fout comme de la première culotte d’Elton John, mais Roger Karoutchi a fait son coming out. Grâce à lui, je viens de réussir ma première brève. Deux lignes, record battu, merci Roger.

jeudi 29 janvier 2009